« Composition terre et mer », 2017, collection Frac Aquitaine. Acrylique et huile sur toile, 6 tableaux, 46 x 55cm. numéro d’inventaire 18-001.

« Composition terre et mer » associe six peintures de même format, accrochées en grille autour d’un vide central. Cet espace en réserve amène notre regard à se fixer sur la toile placée à gauche, puis à glisser de manière circulaire d’un tableau à l’autre au gré de correspondances formelles. La composition en croix de Taupe barbouillée (alerte au bon goût) (jour de croûte) se retrouve, inversée, dans Je rame (des ronds dans l’eau), les mouchetures qui dessinent le pelage des taupes trouvent un écho dans le traitement de la surface de l’eau. Passion piscine (étrange été) (test) et Branchage et feuillages présentent un même caractère all over, cercles et feuilles semés d’un bord à l’autre sur un fond coloré. Les deux versions de Femme dans la tempête (enrubannée) jouent sur de légers écarts dans le lacis tourbillonnant des courbes grises, plus ou moins serrées et des « rubans » qui flottent à l’avant-plan, roses puis bleus. Cette œuvre, par son titre et les sujets qu’elle aborde, traduit le souci de l’artiste d’inscrire dans son travail sa vision d’un monde où cohabitent l’homme et la nature, l’animal, le végétal et les éléments. Simon Rayssac s’abandonne sans retenue aux richesses de la matière, du geste, de la transparence, de la réserve, du jeu entre la forme et le fond. Sa pratique de la peinture est jubilatoire, sans limites et décomplexée ; en témoignent ces mots qu’il place en incise au sein du titre de certaines de ses œuvres comme ici (jour de croûte) et (alerte au bon goût).